Radiographie d’un flux FIDJI
La signification de l’acronyme FIDJI est : Format d’Inter-échange des Données essentielles Juridiques et Immobilières.
Le format FIDJI se caractérise par un certain nombre de flux d’échange de données qui relie les  métiers de l’industrie immobilière. Exemples : flux Investisseurs AM / Experts, flux Investisseurs / PM, flux Promoteurs / Investisseurs, flux Propriétaires / Instituts d’analyses, etc.

Un flux, c’est un transport de données agnostique, qui formalise « le contenant » de ce qu’il transporte qui est « le contenu ».
Le contenant est un « champ » normalisé.
Le contenu est une « donnée » réputée fiable.

Un champ est catégorisé avec trois attributs dont l’unicité est gravée dans le dictionnaire FIDJI :
● un nom = le champ est nommé précisément ;
● un contenu type = ce que doit contenir le champ comme type d’information ;
● un format technique = le format (date, chiffres, texte, etc…) du contenu type du champ.

A certains champs est corrélé un indice de fiabilité qui est un pourcentage qualifiant l’incertitude du contenu. Cette qualification ne porte pas sur le contenant mais sur le contenu, c’est pourquoi il ne peut pas être un attribut catégorisant le champ.
A certains champs est corrélé une liste de valeurs prédéfinies et normalisées dans le dictionnaire partagé.

Les flux utilisent le format d’échange de données FIDJI qui est libre et gratuit.

Les systèmes d’information émetteurs de flux FIDJI font l’objet d’une labellisation pour vérifier la conformité au modèle et donner toute garantie à leurs utilisateurs.